Retour à l'accueil - SEGGAT

UFR SEGGAT · Sciences économiques, de gestion, de géographie et d'aménagement des territoires

Accueil > International > témoignages d'étudiants geographie


Témoignages d'étudiants de l'UFR de Géographie partis à l'étranger


Voici les récits d'étudiants de l'UFR de Géographie de l'Université de CAEN partis étudier à l'étranger dans le cadre de programme d'échange international :


Adèle Fleury, Université de Murcia, Espagne, Master 1 (2010-2011)

« En allant étudier à l’étranger, nous découvrons un autre pays, une autre culture, des traditions différentes, etc. On rencontre de nombreuses personnes qui, elles aussi, étudient dans un autre pays ; cela permet de créer ensuite un réseau amical international. La géographie est enseignée différemment en fonction des universités mais aussi des pays. En allant étudier la géographie à l’étranger, nous apprenons l’histoire de la géographie dans ce pays, une nouvelle manière de faire de la géographie ainsi que de nouvelles façons de penser en géographie. De plus, les sorties de terrains permettent de bien connaître une nouvelle région, une nouvelle ville. En tant que géographe, il est important de découvrir diverses régions ».

Iris Gravans, Université de Würzburg, Allemagne, Licence 3 (2010-2011)

« L’intérêt essentiel est de pouvoir pratiquer la langue dans le pays. C’est un atout non négligeable. C’est aussi intéressant de voir la manière dont les cours sont faits. Par exemple les Allemands n’ont pas la même façon d’organiser leurs idées qu’en France. Les « Seminars » sont des cours où tous les étudiants doivent faire un exposé devant la classe et cela fait office de cours et, à la fin de l’exposé, tout le monde participe à un débat autour du sujet. Au départ, lorsqu’on est étranger, il est difficile de prendre part au débat, mais c’est toujours intéressant à écouter. Chacun se sent libre de parler et les professeurs sont très à l’écoute des étudiants ».

Arthur Glais, Université du Québec à Chicoutimi, Canada, Licence 3 (2010-2011)

« Je suis parti à Chicoutimi (Québec) et j'en suis bien ravi ! C'est un véritable enrichissement ! Tant au niveau des études, de la géographie, d'un nouvel environnement, que de sa propre personnalité et de sa sociabilité. La curiosité et la soif de découvertes qui accompagnent ce genre de projet sont beaucoup plus productives que de rester dans n'importe quel cadre déjà connu. S'ouvrir des portes et accroître son espace vécu amènent à accroitre sa confiance en soi et en autrui, et à dépasser les limites de l'Université. (…) Dans le cas d'un géographe, ce type de formation à l'étranger prend tout son sens lorsqu'on le pratique avec un certain recul. Cela permet une diversification des approches théoriques sur des sujets semblables. C’est aussi un nouveau terrain d'étude qui sert d’outil de comparaison. La pratique du terrain à travers le voyage (au sens large) est celle qui demande le moins d'effort et pourtant on en retire le plus d'acquis selon moi ».

  Xavier Vicente, Université Autonome de Puebla, Mexique, Master 1 (2010-2011)

« Partir à l'étranger permet d'appliquer véritablement les enseignements de la géographie assimilés aux cours des années précédentes. J’ai suivi beaucoup de cours sur les populations indigènes du Mexique parmi un large choix en sciences humaines et sociales. Cela permet d'obtenir à la fois des informations théoriques et pratiques afin de les mettre en valeur dans le cadre d'un travail de terrain. En effet, le travail de terrain est l'un des points forts de l'enseignement. Réaliser une année d'étude à l'étranger permet un enrichissement culturel, c'est une occasion unique de découvrir véritablement un pays. L'expérience des voyages reste l'une des meilleures façons d'évoluer tant professionnellement que personnellement. Les échanges interuniversitaires favorisent le contact avec d’autres cultures et offrent une véritable opportunité d'épanouissement ».


Lisa Lemoigne, Université de Séoul, Corée, Master 1 (2011-2012)

« Faire ses études dans un pays étranger est une expérience qu’il faut préparer à l’avance, d'autant plus si votre destination est lointaine. L'adaptation à votre nouvel espace de vie se fera soit immédiatement, soit petit à petit. Mais il faut bien l'avouer, découvrir une autre culture est une expérience fantastique et pleine de surprises. Pour ma part, je pourrais résumer mon expérience en un mot : "improbable". Même si ce mot fut de temps en temps orienté vers la négative, mes plus beaux moments furent eux aussi improbables ! C'est une expérience qui vous apportera une autre vision de la vie. Les cours de géographie sont assez généralistes, mais les enseignants sont très compétents et toujours prêts à vous aider sur des sujets spécifiques. On s'aperçoit aussi que la géographie enseignée dans d'autres pays n'a pas forcément les mêmes objectifs. Peu importe la géographie que vous souhaitez étudier, qu’elle soit sociale ou physique, la Corée regorge de sujets intéressants. Être en Corée a aussi été une opportunité pour visiter d’autres pays asiatiques, en particulier le Japon et Hong Kong ».

Lire la suite

Télécharger la page

Dernière modification : 25 mai 2016


Responsables

Jean-Marc Fournier
Yves Petit-Berghem

Jean-marc.fournier@unicaen.fr
yves.petit-berghem@unicaen.fr



Université de Caen Normandie
UFR SEGGAT · Sciences économiques, de gestion, de géographie et d'aménagement des territoires
Esplanade de la Paix | CS 14032 | 14032 Caen Cedex 5